Chambre avec vue à la Villa Bleue

D’un côté une villa accrochée sur le flanc oriental du Monte Cardo. De l’autre une vue imprenable sur la vallée boisée. Tout autour un jardin potager qui se déploie en une succession de terrasses gorgées de plants et d’arbres fruitiers. Le décor est planté.

Les persiennes en bois bleu qui caractérisent la façade de cette maison de maître érigée au début du siècle dernier, sont restées clos pendant 17 années. L’air de la montagne a miraculeusement conservé les lieux. La demeure était saine quand Mieke Verheust, coach sportif professionnelle, la visite il y a deux ans. Fixée sur le conglomérat de villages avoisinant celui de Venaco qu’elle fréquente depuis l’enfance, elle acquiert la bâtisse et investit beaucoup d’énergie à lui redonner vie. Ses origines flamandes font la part belle aux matériaux traditionnels qu’elle a conservés et agrémentés d’une décoration au charme suranné. Objets rustiques au passé fonctionnel parsèment les lieux jusqu’aux services à thé et verres d’apparat dépareillés chinés çà et là.

Séjourner dans cette demeure convertie en maison d’hôtes c’est goûter à la qualité de vie d’un village au cœur du Parc Régional Naturel de Corse rythmé par le chant du coq, le hennissement de l’âne et le clocher qui sonne l’angélus du soir. Les appartements et chambres à louer combleront les âmes éprises de nature dans un cadre bucolique pour autant connecté au monde. Café, presse, épicerie, pharmacie – pierres angulaires de la vie communautaire – constituent un atout supplémentaire aux racines identitaires de Venaco. Entre les sanctuaires coiffés de toits en lauze chargés de mémoire et les bâtisses cossues réhabilitées dans les règles de l’art, l’architecture du village fait plaidoyer pour l’authenticité. Clou du spectacle, le Trinighellu qui relie Bastia à Calvi marque l’arrêt à la gare et dessert Vizzavona, épicentre de la vallée de la Restonica arrosée de cascades et de trous d’eau, idéale pour des randonnées interrompues de baignades. D’ailleurs, la propriétaire de la Villa Bleue, qui connaît les sentiers de l’île mieux que personne organise régulièrement des sorties en montagne.

••
Rédaction & photos © Juliette Sebille